« J - 86 : Joe Biden et la première semaine d'août ... | Accueil | Boston et le test de la magie d'une "marque" »

mardi 11 août 2020

Commentaires

Jean-Renaud Leborgne

Aux Etats-Unis, l'argent n'est pas un tabou. Il n'est pas honteux de vouloir en gagner. Il est un moteur dynamique. Les très riches en redistribuent substantiellement par l'intermédiaire de fondations. Cela dit, avant même de débuter dans la vie active, les étudiants sont très endettés.
En France, les gens ont un rapport névrotique, rigide, avec l'argent. Pendant de longs siècles, l'Eglise chrétienne réprouva l'anatocisme. Les royaumes d'Akkad et de Sumer avaient établi, déjà, un fort contrôle du prêt à intérêt ( Code Hammourabi ( vers 1790-1750 av. J.-C.)).
Il est clair que de très fortes disparités de revenus induisent des déséquilibres sociaux et politiques, des situations conflictuelles inévitables. En France, le principe d'Egalité a peut-être trop formaté les esprits.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Obama denver 2008