Mitt Romney accélère sa levée de fonds depuis le choix de Paul Ryan
Paul Ryan cherche à se réconcilier avec les seniors

Barack Obama à la recherche de la "magie 2008"

A l'origine, la campagne 2012 devait être "2008 en mieux". Et les observateurs d'imaginer les nouveaux sauts imaginatifs qui pouvaient intervenir à l'exemple des avancées en 2008 en matière de nouvelles technologies mobilisées pour permettre la mobilisation citoyenne.

Mais la "magie 2008" ne fait plus effet. Les innovations occupent une place très marginale. La campagne 2012 semble dépourvue de valeur ajoutée.

Trois raisons à cette situation :

1) En 2008, Obama incarnait une cause : le "rêve américain" en devenant le 1er Président métis de l'Histoire des Etats-Unis. Cette cause suscitait une mobilisation d'autant plus forte qu'il était neuf face à la concurrence démocrate (Hillary Clinton) supposée bénéficiaire de l'appareil du parti et face aux républicains usés par la guerre d'Irak dans des proportions considérables. Le temps était au neuf. A tous égards, Obama incarnait le neuf : sur le fond comme dans la forme avec sa propre apparence comme message visuel du neuf.

En 2012, où est la cause défendue par Obama : gagner un second mandat ? Est-ce une cause mobilisatrice ?

2) En 2008, Obama a incarné le sens, le fond, le retour des valeurs. En 2012, sur les valeurs fortes d'alors, à l'exception de la réforme controversée sur la santé, le changement est toujours attendu : Wall Street, réforme de Washington, groupes de pression ...

3) En 2008, Obama n'avait pas eu à endosser le moindre bilan économique. Les Républicains étaient au pouvoir depuis 8 ans et la crise financière faisait rage au point de perturber la Convention Républicaine et de susciter une interruption de la campagne de McCain. Aujourd'hui, Obama a un bilan et en matière économique il n'est pas excellent et c'est là un euphémisme.

Pour toutes ces raisons, la magie 2008 n'opère plus. Si le ticket démocrate ne retrouve pas un second souffle pendant la convention démocrate, l'élection s'annonce très difficile.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.