Le Tea Party entre en campagne
The Campaign ou les ficelles d'une campagne électorale tournées en dérision

Avec la crise, le débat sur le "fardeau fiscal" prend une importance inédite

La crise économique et financière apporte son lot de modifications. Parmi celles-ci, dans un pays déjà très réservé face à la dépense publique, le débat sur le fardeau fiscal prend une importance inédite. 

Le poids global des taxes et impôts est de 24 % aux Etats-Unis contre

34 % en moyenne dans l'OCDE. 

Mais même avec de telles comparaisons, la volonté des citoyens est de garder "l'argent dans leurs poches" donc de donner moins à la puissance publique.

C'est le creuset de la popularité du Tea Party et des victoires républicaines en novembre 2010. Si l'élection 2012 devait porter sur l'emploi et le fardeau fiscal, la cote de Barack Obama serait à la baisse de façon significative. Or, ce dossier du fardeau fiscal tend à se ré-inviter sur le devant des dossiers ...

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.