Tim Geithner et l'offensive contre l'Europe
Barack Obama et les 53 % d'approbation

Mitt Romney et l'avantage qui disparaît

Pendant longtemps, Mitt Romney a compté sur un argument fort pour convaincre l'électorat républicain : il serait le mieux placé pour battre Obama.

Cette logique du vote utile était supposée emporter l'adhésion des républicains indécis.

Seulement voilà :

1) Romney ne bat plus Obama,

2) L'écart entre Obama et Romney est le même qu'entre Obama et Santorum à un point près. Face à Obama, Romney comptabilise 43 % quand Santorum comptabilise ... 42 %.

C'est un argument de plus qui disparaît pour Romney.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.